Artiste mode d'emploi

edition livre classique , 130 pages, format 21,5 cm x 13,8 cm.

Frais postaux offerts, parution courant mai 2017. 

LA VIE D’ARTISTE…
 
... est dure, a-t-on coutume de dire. C’est pour la rendre plus supportable et plus accessible dans ses débuts que Pierre Jean VARET a pris la plume et rédigé ce mode d’emploi.
Je me suis délecté en lisant la première mouture du texte de Pierre Jean et n’ai pu m’empêcher de sourire tant certains récits éveillaient des résonance profondes avec ma propre expérience : Tout comme lui, j’ai appris sur le tas la vie d’artiste.
 
J’ai dû me débrouiller seul à monter mes premières expos, avec les tâtonnements, les pertes de temps et les bévues que cela implique lorsque l’on est néophyte.
Ce livre fait l’inventaire, de façon presque exhaustive, des passages obligés pour qui veut montrer ses oeuvres et les vendre.
Pierre Jean passe au crible tous les petits détails qu’il faut régler au mieux avant le grand soir du vernissage et pour préparer les lendemains d’expo qui chanteront et enchanteront l’égo des artistes débutants.
Et ils sont nombreux et sournois, les détails qu’il ne faut pas oublier avant le grand plongeon ! Cela va de la carte de visite au carton d’invitation en passant par le choix de la date, de la durée de la manifestation.
Ne pas oublier les prix, le catalogue, les affichettes, le communiqué de presse…. Ne pas oublier, non plus les remerciements aux acheteurs de toiles, aux visiteurs prestigieux, aux journalistes…. J’ai du passer plus d’une fois pour un rustre et un ingrat !
Auparavant il aura fallu démarcher les galeries, les espaces culturels en ayant soin d’éviter les pièges à gogos tendus par des galeristes ou des magazines plus intéressés par votre argent que par l’art.
Pierre Jean ne manque pas d’humour quand il parle des habits de lumière de l’artiste et balaie d’un magistral revers de main quelques idées reçues en la matière…..
Plus sérieusement, cet opus fait la recension des démarches à effectuer auprès des organismes officiels afin d’être en règle avec les organismes sociaux, le fisc et… sa conscience. Le sommeil du juste est à ce prix !
Ce livre est vraiment le livre que nous aurions aimé posséder à nos débuts, hélas, il n’existait pas. Grâce à Pierre Jean qui a la générosité de partager son expérience, le vide est maintenant comblé.
 
GUY SAVEL.